C’est bien connu. Une entreprise vous plaît, répond à vos attentes professionnelles, bref le Graal. Seul hic, pas d’offres pour le moment… pas de panique, on postule en candidature spontanée ! La rédaction de Krow by ISCPA vous donne quelques conseils.

On oublie ses préjugés sur les candidatures spontanées. Vous connaissez le dicton “qui ne tente rien n’a rien”. Alors, avant de vous lancer, lisez ces petites astuces !

1. Be number one !

Pensez au recruteur derrière son écran, et dites-vous bien une chose : vous n’êtes pas le seul à postuler ! Alors on s’active et on se démarque. On évite les phrases bateaux et on va directement dans le vif du sujet en exprimant ce qui vous plaît dans l’entreprise et pourquoi vous êtes faits pour matcher. 

2. Soignez votre écriture

On vous l’accorde, rien ne sert d’écrire un pamphlet. Mais écrire un mail aussi long qu’une lettre de motivation, on oublie. Il faut être synthétique ET attirant. C’est le moment ou jamais de montrer à votre futur boss vos talents pour écrire efficacement et de façon stylé. 

©Via Giphy

3. Question please!

Vous aurez encore plus de chances si vous posez quelques questions à la fin de votre mail. Pourquoi ? Ça incitera le recruteur à vous répondre plus naturellement ! N’hésitez pas à donner vos disponibilités pour en discuter autour d’une rencontre. 

4. Donner votre objectif

Plus vous serez précis, plus vous retiendrez l’attention du recruteur. Ne faites pas une liste de plusieurs postes. C’est mauvais genre et pourrait donner l’impression que vous ne savez pas vraiment ce que vous voulez, à part un boulot et une paye. Dès le corps du texte, mentionnez votre candidature spontanée avec le seul et unique poste qui vous intéresse

Avoir des objectifs de carrière précis est essentiel pour rentrer dans une entreprise. @Creative commons

5. Un café ?

Avec un peu d’audace, on peut faire des choses surprenantes. Mais pensez à marquer le coup ! Car plus vous sortez de l’ordinaire, plus vous retiendrez l’attention de votre recruteur. En fin de mail, proposez de le rencontrer. S’il accepte, vous avez déjà quasiment gagné puisqu’il pourra mettre un visage, une personnalité sur une candidature spontanée. Et ça, ça vaut de l’or.

Prenez trois minutes de votre temps pour écouter les petites astuces supplémentaires. Après cela, écrire une candidature spontanée n’aura plus aucun secret pour vous !


Lucie TALON

À lire aussi : Wizbii, faciliter l’entrée des jeunes dans la vie active 

À lire aussi : le CDI a-t-il encore un avenir ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *